dimanche 3 mars 2013

SOUVENIR de CAPTIVITE

Ce post fait suite à celui du 8 mai 2010 " LOUIS PICARD ".
Le  10 mai 1940 , lorsque l'offensive allemande débute, mon grand père Louis Picard est Médecin Sous Lieutenant au 45 R.I. . Il est alors en permission à Guémené ( Morbihan) auprès de sa femme et sa fille Elisabeth.
Fin avril, un ordre de mutation transfert mon grand père au 4éme cuirassiers . Cette mutation qui devait intervenir à son retour de permission n'aura pas lieu, Le S-Lt Picard est fait prisonnier avant de pouvoir rejoindre sa nouvelle unité . Il est noté au tableau des effectifs du 4éme régiment de cuirassiers de mai 40 que  "le médecin S-Lt Picard n'a pas rejoint..."
D'après ses carnets de captivité , on apprend qu'il s'est battu le 21 mai 1940 avec ses camarades du C.I.D.du 45éme R.I. dans la région de Noyelles sur Mer . Ce jour là, les Panzer divisions  de Gudurian atteignent justement la Mer à Noyelles ! puis il transite par Rue et il est fait prisonnier le 25 mai 1940 à Fort-Mahon.
premières pages du carnet de captivité
Le 7 juin , le S/Lt Picard arrive au camp d'officiers prisonniers OFLAG IV D près de Hoyerswerde , à la limite de la Saxe et de la Silésie, à 60km au N-Est de Dresde. Près de 5000 officiers sont regroupés dans ce camp. Il y reçoit sa plaque de prisonnier avec le matricule 2540
plaque de prisonnier de Louis Picard
Il retrouve des camarades de son régiment (45 R.I  ) et surtout il a la chance de rencontrer des hommes originaires de son village natal Rozoy sur Serre , qui prisonniers lors de leur permission lui donne de bonne nouvelle de son père . Henri Picard , quincailler, ancien combattant 14-18 est le maire de Rozoy  qu'il n'a pas quitté jusqu’à l’arrivée des allemands .
Le 25 juin 1940, les officiers apprennent la conclusion de l'armistice . L'espoir d'être libéré en tant qu'officier du service de santé disparait le 6 août 40, lorsqu' il apprend son transfert vers un autre camp . le 8 août, accompagné de 2 ordonnances, il part pour le STALAG XXI B de Wollstein -  ( Hohensalza -Montwy ou de nos jours Inowroclaw Matwy  en Pologne ). Le Médecin S/Lt Picard est affecté à l'infirmerie du camp en compagnie d'un dentiste et d' infirmiers.
Wollstein- Décembre 1940 . le personnel de l'infirmerie. Louis Picard est le deuxième en partant de la droite .
vue du Stalag XXI B en été .
les latrines du camp....promiscuité  et convivialité !
Dans l'infirmerie, de g. à droite :Tallayrac, ordonnance, Dutro, Gounet, Fernandez, Picard, Laboubigne
l'enterrement d'un camarade ; Les allemands rendent les honneurs
Le médecin sous lieutenant Picard retera prisonnier jusqu'en Août 1943 .Un autre Médecin militaire dans le cadre d'accord passé avec l'O.K.W. / v.o.. A.W.A. Kriegsgefangenenwesen Paris prendra sa place . Il s'agit du Médecin Lieutenant PRE Alfred du Mans.

1 commentaire:

V.B a dit…

Photos rares et splendides !

Tu nous cachais ca !

Super POST